Le principe du rachat de prêt personnel

rachat de prêt personnel

Publié le : 31 mai 20227 mins de lecture

Dans certains cas, les emprunteurs qui ont reçu plusieurs prêts personnels, crédits renouvelables et autres prêts à la consommation peuvent être intéressés par le remboursement de leurs dettes par de nouveaux créanciers. Dans ce cadre, on parle de rachat de crédit.

Définition du rachat de crédit avec prêt personnel 

Le rachat de prêt personnel consiste à regrouper toutes vos dettes en une seule. L’objectif est d’avoir un seul créancier, un paiement une fois par mois et un seul taux d’intérêt. Par conséquent, la structure de la dette de l’emprunteur est plus claire et plus facile à lire. Techniquement parlant, l’obtention d’un nouveau prêt permet de rembourser la dette restante, se substituant ainsi à cette dernière. Enfin, le rachat de prêt personnel permet de réajuster le montant de la mensualité de remboursement aux revenus actuels de l’emprunteur. Plus clair : une fois vos crédits consolidés, vous n’avez qu’un seul établissement de crédit, un seul interlocuteur et un seul prélèvement. Vous pouvez plus facilement vous repérer dans votre compte. 

Plus de ressources : si vous choisissez une période de remboursement plus longue, vous pouvez réduire le montant des versements échelonnés et réduire vos frais mensuels. En conséquence, vous pouvez augmenter votre capacité de remboursement et vous pouvez envisager d’obtenir un prêt plus important pour financer un autre projet en même temps. 

Plus simple : lorsque vous regroupez des crédits à la consommation en un seul, vous choisissez un nouveau calendrier. Plus cela prendra de temps, plus votre nouvelle mensualité diminuera. Votre budget mensuel a diminué.

Qui est concerné par le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit de prêt personnel s’applique à tous les particuliers, qu’ils soient salariés, indépendants ou retraités. Lorsque les banques sont interdites, les personnes peuvent bénéficier du rachat de prêts personnels à condition d’en devenir propriétaires. Les conditions d’acceptation du rachat de prêts personnels ou du regroupement de prêts personnels suivent la même logique que les conditions d’acceptation des prêts classiques. Pour ce faire, les organismes de crédit ont besoin d’informations personnelles et financières pour évaluer leurs risques. Les questions portent sur : la situation familiale, l’âge, le nombre d’enfants à charge ; le statut des employés, des emprunteurs retraités, la recherche d’emploi ; les actifs des emprunteurs, des locataires ou des propriétaires ; les revenus des emprunteurs, les salaires, les pensions, les rentes, les allocations ; les emprunts, le loyer ou l’hypothèque des personnes, impôts et taxes. Étant donné que la plupart des établissements de crédit rachètent des prêts personnels ou intègrent des crédits ne conduiront pas à un certain taux d’endettement de 33 %, la probabilité d’acceptation est vraie. 

Plus de possibilités : si vous recherchez un crédit immobilier, le rachat de votre prêt personnel peut réduire votre taux d’endettement, ce qui aidera les banques ou les établissements de crédit à accepter votre demande. 

Plus rapide : si vous souhaitez accélérer le remboursement des crédits à la consommation, il vous suffit de choisir une mensualité plus élevée lors d’un rachat de crédit personnel.

Choisir son offre de rachat de prêt personnel 

Le rachat de prêts personnels réorganise l’ensemble des dettes via un seul créancier en souscrivant à un nouveau crédit. Il s’agit de choisir un prêteur en fonction de plusieurs paramètres dont le nombre de mensualités conseillé. L’objectif du rachat de crédit peut, en effet, diminuer le montant des mensualités en augmentant le nombre de mensualités. Des amendes peuvent être imposées en cas de remboursement anticipé. Demande de garantie de prêt personnel ou non. Les conditions et les frais de l’assurance emprunteur sont facultatifs, mais recommandés au moment du prêt. Une fois les conditions d’acceptation remplies, l’emprunteur peut, généralement, traiter l’argent sans avoir à justifier de ses dépenses. Il pourra acheter un nouveau canapé, un billet d’avion ou une alliance sans avoir à présenter la facture d’achat. Cependant, à partir d’un montant spécifique ou en fonction d’un type de projet spécifique, l’organisation peut être amenée à demander des documents, tels que des factures ou des devis. Certains organismes de crédit proposent des prêts personnels spécifiquement pour des travaux, des projets d’économie d’énergie ou l’achat de véhicules. Dans ces cas, les emprunteurs sont, souvent, tenus de joindre des pièces justificatives à leurs dossiers. Il peut s’agir, par exemple, d’un devis pour une voiture neuve, d’un budget de projet de construction réalisé par une entreprise ou un artisan, d’un bon de commande, d’une facture.

Comment procéder au rachat de prêt personnel ?

Afin de choisir votre agence de rachat de crédit personnel, il est fortement recommandé d’utiliser le comparateur de rachat de crédit. En amont, afin d’évaluer vos possibilités, la simulation de rachat de crédit en ligne permet de comprendre le montant et la quantité des futures mensualités sans engagement. Le processus de rachat de prêts personnels ou de regroupement de prêts personnels est très similaire au processus d’obtention de prêts personnels classiques : constitution des documents, préparation de toutes les pièces justificatives ; analyse de la demande financière et simulation de prêt pour trouver le meilleur équilibre ; dépôt des dossiers ; acceptation des rachats de prêt ; le solde de l’ancien prêt. Généralement, cette opération est assuré par l’établissement de crédit qui fournit les fonds pour le rachat de prêt. Le remboursement de votre nouveau prêt démarre, en principe, dans le mois qui suit le réaménagement de crédit. Les prêts personnels sans attestation administrative ni ressources n’existent tout simplement pas. Les prêts personnels étant liés aux personnes, il est normal que les établissements de crédit demandent certaines informations aux emprunteurs. Il est, donc, nécessaire de fournir les documents administratifs classiques : carte d’identité ; justificatif de domicile ; coordonnées bancaires. Quant aux justificatifs de revenus, tout dépend de la politique de l’établissement de crédit. Pour les petits montants, le dernier bulletin de salaire ou les derniers relevés fiscaux de l’année écoulée peuvent suffire. Pour des montants plus importants, le prêteur peut demander plus d’informations pour évaluer la capacité de remboursement de ses clients.

Plan du site